La Thaïlande est un pays où il fait bon voyager toute l’année. Néanmoins, des variations de météo, de prix et d’affluence touristique existent. Quand partir dans de bonnes conditions? Tout dépend de votre flexibilité, de vos congés.. et du prix des billets d’avion.

Option 1 : Partir en fonction de la météo

La météo, tout comme la notion de haute ou basse saison, va varier selon les régions et parfois même d’une année sur l’autre. D’une manière générale, les mois de décembre, janvier, février et mars sont d’excellents choix pour partir en Thaïlande – ainsi, à Bangkok, il devient “vivable ” de se promener à pied et de flâner dans les parcs sans trop suer et en pouvant profiter de températures plus abordables que le reste de l’année !

En plus de permettre d’échapper aux pics de températures caniculaires, ces mois permettent aussi d’éviter les pluies parfois diluviennes des périodes de mousson. Dans les faits, même s’il pleut violemment certains mois, les averses peuvent ne durer qu’un court temps et permettent quand même de profiter de jolies journées au soleil.

En tout cas c’est un facteur à prendre en compte si vous êtes sensible à la température ou souhaitez faire des activités spécifiques ( exploration des îles Similan ou Surin, randonnées ou snorkeling dans de bonnes conditions…).

Option 2 : Partir en Thaïlande en fonction des prix des billets d’avion

C’est une excellente nouvelle : la Thaïlande est de plus en plus abordable au niveau des prix d’avion. Il n’est pas rare de réussir à décrocher un billet à 400-500 euros en éco sur une compagnie de bonne qualité, souvent avec une escale “décente” ! Pour voler en direct, il faut se tourner vers la compagnie nationale de son point de départ (comme Air France depuis Paris) ou vers l’excellente compagnie thaïlandaise Thai Airways, membre de Star Alliance, dont la réputation n’est plus à faire. Ne manquez pas non plus les deals en classe affaires !

A la différence d’il y a quelques années, les compagnies du Moyen-Orient ne sont plus les seules à casser les prix vers la Thaïlande. Désormais, Swiss Air ou encore Lufthansa n’hésitent pas à baisser leurs tarifs tout au long de l’année ! Les prix seront plus élevés autour de Noël ou des grandes périodes d’affluence liées aux vacances scolaires et aux festivals nationaux. Pour autant, en utilisant un comparateur de vols comme Easyvols, trouver un bon prix (en tout cas le meilleur prix) ne devrait pas être difficile.

Option 3 : Partir en fonction de l’affluence touristique

Comme la grande majorité des pays, la Thaïlande connaît des périodes de haute saison et de basse saison. Celles-ci peuvent là encore varier entre les régions. Certaines concernent tout le pays, et notamment Bangkok, Koh Samui, Phuket… il s’agit par exemple du Nouvel-An Chinois et du Nouvel-An Thaï… si la première période peut vite saturer les hébergements et faire monter les prix, la seconde vaut la peine d’être vécue une fois dans sa vie, car les batailles d’eau et célébrations se multiplient à travers le pays !

De manière générale, novembre-avril et juillet-septembre sont les mois d’affluence touristique dans le pays. Cela n’empêche toutefois pas de pouvoir décrocher d’excellents prix sur les billets d’avion (là encore, vous pouvez utiliser Easyvols pour trouver la compagnie la moins chère à vos dates).

A titre personnel, j’aime partir de novembre à janvier (pas de canicule et un temps parfait pour échapper à l’hiver européen), ou encore en mai, bien qu’il fasse chaud et humide pendant le mois. Et vous ?

Last Updated on